Réparer pour ne pas jeter

Nous vivons dans une société qui encourage la consommation à outrance. C'est quelque chose que je n'approuve pas, c'est pourquoi j'essaye de faire coïncider mes actions avec mes idées. Souvent, ce n'est pas évident. Parfois, c'est malheureusement impossible.

Il y a quelques jours, nous avons eu une guirlande de LED USB qui a rendu l'âme suite à un choc (physique et non pas électrique) sur le cable. En fait, la soudure entre le cable et le connecteur a cédé car la construction est de mauvaise qualité. Le cable utilisé est extrêmement fin et il n'est pas protégé des chocs.

J'ai ouvert la prise afin d'évaluer si c'était réparable. Après analyse, il me semblait qu'il ne fallait faire qu'une soudure à l'étain pour reconnecter l'ensemble. Je me suis lancé ce midi pendant ma pause, mais ça n'a pas été de tout repos. Je n'avais pas soudé depuis près de 25 ans et mes souvenirs n'étaient pas très bons car j'avais fait explosé un condensateur en le connectant à l'envers. Après de vaines tentatives, j'ai appelé à l'aide un de mes collègues qui s'y connais plus que moi. Ses conseils ont portés leurs fruits car j'ai réussi à souder le connecteur.

Au moment de rebrancher, l'angoisse monte. Vais-je faire sauter les plombs et empêcher tout le monde de travailler ? En fait, rien de tout ça, la guirlande ne s'est tout simplement pas allumée. C'est à ce moment que j'ai réalisé que j'avais probablement soudé le cable à l'envers. J'ai recommencé ce soir en inversant les fils et cette fois, la guirlande s'est allumée.

J'ai apprécié cette expérience et me donne envie de donner vie à des idées que j'ai depuis plus ou moins longtemps. Par contre, il faudra bien que je me souvienne de vérifier la polarité des composants que je soude pour ne pas avoir de surprises !